Partir d’une feuille blanche ou d’une démo ?

Prévisualisation

Lorsque l’on débute dans la création de sites Internet, on a 2 choix :

  • créer nos pages en partant de rien ;
  • ou importer des démos.

Quelle est la meilleure méthode ? Eh bien je vais affirmer qu’il vaut mieux partir d’une feuille blanche.

En effet, il y a 2 raisons à cela. En composant notre site à base de démos, on va se faire piéger sur le contenu (1) et sur le webdesign (2).

1) Le piège par rapport au contenu

Si l’on commence notre travail de webmastering avec des démos, on va subir plusieurs biais. Notamment du côté du contenu.

On va nous proposer de faire un grand en-tête. Puis de passer tout de suite à une liste d’accroches. Puis de mettre un encart « À Propos ».

Mais est-ce vraiment comme ça que vous aviez imaginé votre contenu ? Est-ce que vous avez besoin d’écrire de telles idées dans de tels formats ?

Il y a fort à parier que non.

Donc si l’on importe une démo, on se fait forcément influencer par le contenu factice qui est inclus. Le problème, c’est que ça nous détourne de nos problématiques, des idées que l’on doit développer pour convaincre notre cible.

Et du coup, on va perdre de vue les contenus qui sont nécessaires pour nos internautes.

2) Le piège par rapport au webdesign

Là encore, on va subir un biais mais graphique cette fois-ci. Il sera question de couleurs, de polices, d’arrondis, d‘effets en tous genres…

Vous aurez un site qui ne vous ressemble pas.

Pourtant, on peut tout modifier, oui. On peut appliquer notre charte, oui. Mais les débutants en ont-ils une ? Pas sûr.

De plus, on va hériter de mises en pages et d’assemblages qui ne vont pas coller avec notre contenu. Il y aura donc des sections entières à jeter, d’autres à ajouter… Est-ce que ce ne serait pas plus sain de partir de notre contenu ?

Oh si.

Pourtant, c‘est tentant…

Je le sais. Il est très frustrant pour un apprenti webmaster de ne pas arriver à faire un « beau » site. Tout a l’air plus simple si on peut récupérer le travail d’un webdesigner !

Oui. Mais à quel prix ?

Il faut une sacrée expérience pour ne pas se laisser biaiser par le contenu factice qu’on a sous les yeux. Il faut savoir sélectionner seulement les parties qui nous intéressent et jeter tout le reste.

Ou il y a également une voie plus noble : apprendre à concevoir de bons contenus puis les mettre correctement en forme. Mais ça, ce n’est pas grâce aux démos qu’on va y arriver.

Retour à : Divi Kit > D - Divi ne fera pas tout